RAPPORT PÉDAGOGIQUE SEMESTRIEL (Février à Juin 2014)

Les rapports pédagogiques concernant les 4 centres de soutien scolaire pour la période de février à fin juin 2014 nous ont été adressés.

 Evènements marquants :

En ce début d’année, Ainhoa Urretxu et Joana Biscay, deux jeunes volontaires du Pays basque, ont pu prendre part activement aux activités éducatives. Toutes deux ont marqué leur passage de leur personnalité et au-delà du travail de coopération, des liens d’amitiés se sont créés. Le séjour exceptionnellement long de Joana lui aura permis de vivre une expérience unique aux côtés des enfants et des bénévoles. Bien entendu nous restituerons prochainement une partie de cette immersion.

A noter également au mois de février la venue pour la deuxième année consécutive d’une volontaire du Canada, Lisa Cotie. Celle-ci est intervenue plus particulièrement auprès des équipes du centre d’ Alto Miraflores

Au chapitre des mauvaises nouvelles, juste quelques mots pour revenir sur la gravité de l’état de santé de Silvia Camacho Silvestre, notre responsable du centre de Uspha Uspha, qui a été dans l’impossibilité d’assumer ses responsabilités. Un grand mouvement de solidarité s’est propagé un peu partout en France au travers des différentes associations qui interviennent sur ce secteur afin de permettre à la famille de Silvia de faire face aux coûts très élevés de son opération chirurgicale. Aujourd’hui Silvia est tirée d’affaire et elle est en plein rétablissement. Nous espérons son retour pour la rentrée 2015.

 Uspha Uspha.

Situé à proximité de « La Petrolera », la grande route qui mène à Cochabamba, ce centre a été le premier à voir le jour sur le secteur paroissial. Durant de nombreuses années, les activités de soutien scolaire ont bénéficié de l’engagement et du professionnalisme de Janeth Velasco Romero. Appelée en 2013 à d’autres responsabilités, elle a été remplacée par Silvia Camacho Silvestre, une jeune professeure licenciée. En raison des évènements évoqués ci-dessus, la responsabilité du centre de Uspha Uspha a donc été confiée à Daniel Ledezma Onofre qui agit sous la responsabilité de Edith Calisaya Vargas, Présidente de l’association Hermanos Mayores et elle-même responsable du centre de Alto Miraflores.

 Les activités sont organisées le Mardi, le Jeudi et le Samedi de 15H00 à 18H00.

Le centre compte actuellement 50 enfants et adolescents inscrits qui sont encadrés par 4 éducateurs : Daniel, Alejandra, Dulce, Eynar.

  Alto Miraflores / Alto Litoral

Le centre de soutien scolaire, situé dans les hauts quartiers en retrait des grandes voies de communication, profite, malgré tout, des installations du centre « Nuqanchik » dont la vocation est d’abriter à terme l’ensemble des activités qui sont organisées au bénéfice des enfants et des familles sur le secteur paroissial. Il est placé depuis plusieurs années sous la responsabilité de Edith Calisaya Vargas qui est également la Présidente de l’association Hermanos Mayores chargée de la mise en œuvre du programme pédagogique.

Le centre d’Alto Miraflores compte actuellement 95 enfants et adolescents inscrits, ce qui représente 42 familles qui vivent sur ce quartier.

Les activités sont organisées le Mardi et le Jeudi de 09H00 à 12H00, le Mercredi et le Samedi de 14H30 à 18H00.

Edith compte avec elle 11 éducateurs bénévoles dont la moitié travaillent également au sein d’autres institutions : Loida, Carola, Reina, Madeline, José, Marcelina, Marizabel, David, Juan Carlos, Evir, Elizabeth. La plupart apportent leur aide depuis plusieurs années, ce qui révèle un vrai engagement pour ce projet.

 Mineros San Juan

Le centre de soutien scolaire a toujours eu de mal à se développer sur ce quartier, du fait principalement du manque d’engagement des familles, au point que la question de la poursuite des activités s’est un temps posée. Avec l’arrivée de Marizol Mamani Achacollo à sa tête, le centre semble avoir pris un nouveau départ et compte actuellement 60 enfants (+ 3 non-inscrits).

 Les activités sont organisées le Mardi, Jeudi et Samedi de 14H00 à 17H30 grâce à la présence de 6 étudiants en sciences de l’éducation : Zaida, Irma, Ricarda, Heidy, Daniela, Veronica.

 Monte Olivos

C’est le dernier né des centres de soutien scolaire sur le secteur paroissial. Une nécessité pour les enfants et les adolescents de ce quartier, tel que l’ont exprimé de nombreux parents. Après avoir pu mesurer la volonté réelle des familles de pouvoir bénéficier de cet accompagnement éducatif, l’association Hermanos Mayores, avec le soutien de la paroisse et l’accord de Giltzarria, a donc décidé de l’organisation des activités 3 fois par semaine, les Lundi, Mercredi et Samedi.

La responsabilité de ce nouveau centre a été confiée à Nora Cahuaya Chiri qui n’a pas encore son titre de professeur, mais qui connait bien le fonctionnement des activités pour être intervenue sur les autres centres au cours des dernières années.

Nora dirige actuellement une équipe composée de 7 éducateurs bénévoles qui encadrent les 38 enfants inscrits (+ 8 non-inscrits) : Jose, Marizol, Jhisel Maribel, Madelin, Shirley Patricia, Jubilia, Danitza Victoria.    

Au-delà des activités de soutien scolaire, les enfants ont également participé à quelques moments forts qui ont rythmés la vie des quartiers au cours de ce premier semestre :

La fête des pères (Mars), qui a été organisée en coordination avec les différentes commissions de la paroisse Santa Maria del Camino, et au cours de laquelle un spectacle a été organisé dans les murs de la chapelle de Uspha Uspha .

La fête du jour des enfants (Avril), qui s’est tenue dans l’enceinte de l’école « Rene Barrientos Ortuño », avec spectacle de danses, musique, concours de peinture sur le thème « mes droits et mes devoirs », et un repas spécial offert aux participants.

La fête des mères (Mai), avec la participation des Commissions paroissiales, et qui a réuni une cinquantaine mères de famille.

Concours de poésie en langue « Quechua » (écrite et déclamée) auquel ont participé tous les enfants quel que soit leur âge.

Anniversaire de la paroisse, avec repas préparé par les mamans et danses typiques originaires de la région du Chaco.

En dehors de leurs heures de permanence, les responsables des centres ainsi que de quelques volontaires mènent de nombreuses actions et organisent plusieurs réunions pour assurer au mieux l’organisation des activités et la continuité du projet. Un investissement important qui vient s’ajouter au temps nécessaire à la préparation et la mise en œuvre des activités : Réunions de travail entre volontaires, avec les commissions de la paroisse (commission sociale, commission médicale, commission pastorale) ; visites aux familles et réunions avec les parents pour les sensibiliser sur la nécessité de leur propre engagement ; Invitation des étudiants de la Faculté des Sciences Humaines et de l’Education pour leur faire découvrir l’importance du travail réalisé avec les enfants. Ateliers de formation aux premiers soins avec la commission médicale, ateliers de formation avec la commission sociale…

A l’issu de ce premier semestre, chaque centre a effectué un diagnostic faisant ressortir les forces et les faiblesses enregistrées, ainsi que les mesures correctives envisagées.

 

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT