JOURNAL D’UN PRÊTRE EN BOLIVIE (55)

Cochabamba jeudi 31-01-2013

Chers amis, chers parents,

Le moment est venu de vous partager quelques nouvelles en ce début d´année 2013, qui, je l´espère pour vous tous, pourra être vécue en référence à la Foi en Dieu dont les fêtes de la Nativité nous ont révélées un des principaux traits il y a quelques semaines.

A l´heure où je vous écris, la société bolivienne se prépare aux fêtes de Carnaval et à la rentrée scolaire, après des congés d´été qui auront été plutôt pluvieux dans certaines régions amazoniques, avec comme chaque année, des inondations et leurs conséquences, tandis que sur les hauts plateaux andins, la grêle et la neige ont détruit tout récemment un certain nombre de semailles et plantations.

Ce sont de nombreux accidents sur les routes entre camions et autocars qui ont fait la une de l´actualité ces derniers temps comme chaque année à pareille époque, la pluie et le mauvais état des routes étant le plus souvent à l´origine de ces drames qui endeuillent les familles quand ce n´est pas l´alcool. Nous n´avons pas été épargnés sur la paroisse, et j´ai eu à célébrer il y a dix jours le dimanche matin dans une famille le décès de Gabriela, 12 ans, victime avec sa maman et son jeune cousin d´un de ces accidents. Les parents venaient de se marier et avaient programmé le baptême de leurs enfants. Durant ces congés d´été, les familles de nos quartiers se déplacent beaucoup avec les transports collectifs, cars ou camions, pour aller aider les leurs dans leurs provinces ou départements d´origine et travailler avec eux quelques semaines sur les terres de leurs parents.

L´actualité nationale bolivienne, c´est avant tout ces temps-ci comme je vous le disais, la rentrée scolaire et les problèmes de réformes éducatives en cours, comme la construction et la rénovation de bons nombres d´établissements et collèges qui s´apprêtent à accueillir cette foule d´enfants et de jeunes qui peuplent nos quartiers populaires. Sur notre paroisse, le président Evo Morales viendra le 10 février inaugurer une nouvelle unité éducative, là où il y a encore quelques années à mon arrivée, il n´y avait que des terres agricoles. C´est vous dire la rapidité à laquelle se peuplent ces nouveaux quartiers périurbains, malheureusement dans des conditions de vie encore précaire pour leurs habitants, faute d´investissements publiques ou privés capables d´offrir un développement harmonieux à ces territoires.

L´actualité de la vie ecclésiale fut réduite durant cette période de congés d´été à une retraite des prêtres diocésains à laquelle a participé Oscar, mon jeune confrère, et à l´ordination épiscopale de Roberto Floch, un prêtre américain du diocèse de Santa Cruz pour le diocèse de Cochabamba.

Sur la paroisse, j´ai du assurer la permanence en cette période de congés et partager mon temps entre préparations et célébrations de baptêmes, de confirmation, de mariages, quelques cours de catéchèse pour adultes et célébrations d´obsèques, dont celle d´une jeune de 28 ans écrasée par le camion de son père à proximité de son domicile. J´ai pu aussi vivre une célébration du sacrement des malades à domicile avec une famille dont le papa d´une quarantaine d´année est décédé du sida. On m´a même demandé une fois ou l´autre d´aller célébrer des obsèques à domicile ou des eucharisties dans d´autres paroisses de la ville chez des personnes de connaissance ou au collège où je loge, et en l´absence de prêtres occupés à d´autres fonctions. Bref, après les fêtes de Noel qui nous ont donné comme chaque année de partager avec les familles la joie de quelques moments et célébrations festives, j´ai pu poursuivre l´exercice de mon ministère dans ce climat particulier des vacances qui m´a permis également durant quelques jours de me remettre à la lecture.

Depuis une dizaine de jours, les activités paroissiales ont repris. J´ai eu à préparer et célébrer la première communion d´une vingtaine d´enfants sur le quartier d´Uspha Uspha.  Nous venons également de vivre quelques réunions de commissions avec les catéchistes, les médecins, les membres du conseil économique, l´équipe d´animation, et hier la petite équipe qui porte le projet de construction du centre pastoral Nuqanchik. Nous entamons ces jours-ci la troisième phase des travaux et profitons de la disponibilité de l´architecte pour faire également quelques travaux de finition dans l´église d´Uspha. Nous ferons parvenir dans les prochaines semaines à ceux d´entre vous qui nous soutiennent un rapport d´activités qui vous permettra concrètement de suivre l´avancée du chantier au plan des travaux et de la Fondation Nuqanchik. Nous préparons également ces jours-ci la rentrée des commissions éducatives et sociales qui vont reprendre progressivement leurs activités de soutien scolaire et d´accompagnement des familles en difficultés. Il nous faut enfin préparer l´assemblée paroissiale de début d´année qui nous permet à cette période de nous retrouver entre membres et responsables des diverses commissions et de présenter sous forme de calendrier les principales activités et services pastoraux tout au long de l´année 2013. Un certain nombre de changements se profile pour la paroisse à l´horizon de cette nouvelle année, avec l´arrivée d´une nouvelle communauté de sœurs d´origine vénézuélienne, brésilienne et chilienne et la nomination du père Oscar comme nouveau responsable de la paroisse. Il y aura aussi probablement quelques changements au sein des différentes commissions dont j´aurai l´occasion de vous reparler dans le prochain courrier. Aujourd´hui Marizabel, une des membres de la commission sociale, nous a quitté pour le Chili, où elle va travailler quelques mois auprès de son oncle, consul de Bolivie. D´autres envisagent également de se retirer et des nouveaux acteurs se préparent à intégrer les équipes en place.

De mon côté, j´ai pu annoncer sans surprise la date de mon retour en France auquel j´avais préparé depuis l´année dernière ceux et celles qui me connaissent. Je l´ai avancé de quelques semaines pour me permettre d´être en France avant l´été et de pouvoir ainsi reprendre contact plus facilement avant la rentrée de septembre. Je serai donc de nouveau parmi vous fin  avril, et sur le diocèse de Bourges début mai, après un court séjour en famille prés de ma maman à Bordeaux et une retraite dans la région de Lyon.

Je n´ai toujours pas de photo pour illustrer et accompagner ce courrier n´ayant  pas trouvé le temps de faire fonctionner correctement mon appareil qui commence à dater un peu. Comme je sais qu´avec Facebook et Twiter la génération des plus jeunes ici ne se prive pas d´envoyer et d´échanger des nouvelles, je leur laisse le plaisir de communiquer de cette manière entre eux, ayant pour ma part résister jusque là à utiliser cette possibilité d´échange. Nous verrons une fois de retour en France si mes activités m´en laissent le temps.

En attendant de vous revoir au printemps ou cet été, je vous redis à chacun l´assurance de mon affection et de mon amitié fraternelle en même temps que ma communion de prière pour ceux qui la vivent dans la foi par delà la distance qui nous sépare.

A très bientôt

Jacques Delort

 

Mots-clefs :, , , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT