JOURNAL D’UN PRÊTRE EN BOLIVIE (51)

Cochabamba mardi 28 aout 2012

Chers amis, chers parents,

Près de deux mois ont passé depuis mon dernier courrier ; les vacances d´été s´achèvent en France quand en Bolivie nous vivons depuis 15 jours un changement de saison notable : la froideur des nuits et le temps sec et chaud de l´hiver laisse la place à un ciel couvert durant la journée et au retour du vent avec les nuages de poussière qu´il soulève. Ce changement de saison prépare l´arrivée des premières pluies avec les fêtes du printemps de la fin septembre.

Deux évènements politiques auront marqué la vie de Cochabamba  ces dernières semaines : la célébration des fêtes patriotiques début août et la paralysie totale de la ville par les chauffeurs de bus et taxis il y a huit jours. A la lumière de ces deux évènements je serais tenté de dire que, pour une part, s´exprime clairement la volonté politique de plus en plus manifeste de ceux qui gouvernent de faire coûte que coûte adhérer la population du pays à leur projet de vie en société en usant -au besoin abusivement- de leur pouvoir lorsque se manifestent quelques résistances ou critiques. D´autre part, on sent monter dans l´opinion publique  l´expression d´un réel désenchantement de la part de ceux qui avaient placé leur confiance dans les nouveaux élus, quand ces derniers, au-delà des discours, manifestent une certaine incapacité à gérer et administrer les affaires de leur pays comme à générer les conditions du développement économique et social dont celui-ci a tant besoin.

JOURNAL D'UN PRÊTRE EN BOLIVIE (51) dans B- JOURNAL D'UN PRETRE EN BOLIVIE 595-300x225 597-300x225 Alto Litoral dans B- JOURNAL D'UN PRETRE EN BOLIVIE

La vie ecclésiale nationale aura été également marquée par deux évènements importants qui se sont déroulés à Cochabamba  ces dernières semaines: les fêtes du mois d´août en honneur de la Vierge de Urkupiña, patronne nationale de l´intégration, et les festivités autour du Jubilé épiscopal de nos deux archevêques. Je vous renvoie pour en savoir davantage à la page internet de l´Eglise du diocèse. (http://www.iglesiacbba.org/).  J´ai pu participer à quelques uns de ces temps forts notant en chaque occasion une difficulté personnelle à vivre une réelle communion avec les artisans et promoteurs de telles manifestations comme avec les responsables d´Eglise qui les encouragent et les soutiennent.  Il faut dire que les réalités humaines auxquelles je suis confronté me tiennent quotidiennement éloignées de ce monde là.

La vie paroissiale de ces dernières semaines a été, elle, riches de nombreuses rencontres, réunions et célébrations de la foi dont je vous donne en suivant un rapide aperçu.

Le mois de juillet fut tout d´abord celui de la retraite des agents pastoraux avec une participation plus forte  que les années précédentes d´environ 45 étudiants et professionnels de la santé, de l´éducation et de l´action sociale. Nous avions choisi cette année de nous déplacer pour 48h dans le rural à 3h de route de Cochabamba dans un centre d´accueil fondé et géré par un prêtre  allemand, économe diocésain et curé du lieu. L´expérience fut intéressante et le partage entre les participants très enrichissant pour tous.

Quelques jours auparavant quelques uns d´entre nous purent participer aux 4 conférences de la Semaine théologique qui réunit depuis trois ans dans le cadre de l´Université catholique Saint Paul des délégations des paroisses et services d´Eglise du diocèse. Cette année, ces conférences ont réuni à chaque fois plus de 600 participants sur le thème de l´urgence et de l´actualité de la mission des baptisés.

Ces dernières semaines ont vu se poursuivre d´autre part le travail des différentes commissions paroissiales qui trouvent un intérêt grandissant à unir leurs efforts au service d´une population en majorité d´enfants, de jeunes et de familles en difficultés. La commission médicale et la Fondation Saint Luc offrent chaque semaine sur les différents secteurs un service de soins et de prévention sous forme d´ateliers de formation, de visites à domicile et de consultations.

La commission éducative a reçu quant à elle durant 10 jours la visite de la famille de Jean Marc Boucon président de l´association Giltzarria (http://giltzarria.unblog.fr/hermanos-mayores/) et a pu à cette occasion organiser un certain nombre de rencontres et de réunions sur les lieux mêmes d´activités de soutien scolaire. Tout dernièrement elle a également reçu la visite des deux professeurs d´université engagés avec nous dans le suivi des stages étudiants sur notre secteur. 

IMG_0519-300x225 Alto Miraflores  IMG_0597-300x128 Bolivie

Quant à la commission sociale, elle poursuit son travail sur quatre des six secteurs paroissiaux auprès des enfants, des jeunes et de leurs parents sous forme de rencontres, d´ateliers et de visites conjuguant l´attention et le suivi à la personne dans son environnement familial avec l´apprentissage de la vie en groupe. De son côté enfin, dans un contexte d´indifférence parentale à leurs efforts, la commission des catéchistes continue son travail de première évangélisation avec des difficultés de recrutement d´animateurs et de travail sur le terrain dues à la présence des églises évangéliques.

Ces différentes commissions sont accompagnées dans leur travail par une petite équipe d´animation pastorale composée de deux prêtres, d´une religieuse et d´une laïc ; elle connait actuellement quelques difficultés dues à la multiplicité des tâches et des engagements des uns et des autres. Pour prendre l´exemple de Gregoria, sœur de Saint Joseph, elle est responsable d´une communauté de 4 sœurs vivant sur deux lieux différents éloignés d´une vingtaine de kms, elle fait partie du conseil de sa congrégation et voyage régulièrement au Pérou pour cela, et sur le terrain anime la création d´une petite coopérative d´aliments dont nous avons obtenu le financement grâce au service diocésain de la pastorale des migrants. Elle travaille entre autre avec les femmes du quartier d´Alto Miraflores sur un programme d´artisanat (tissage) et d´alphabétisation.

Le travail des acteurs de terrain des différentes commissions au cœur de l´action pastorale de notre paroisse se conjugue avec celui de ceux et celles d´entre nous qui portent le souci des conditions même de ce travail et du maintien et de la construction des structures qu´il exige au présent et dans l´avenir. C´est ainsi que nous avons pu ces dernières semaines transporter une partie des activités du centre de Alto Miraflores sur celui tout nouveau de Alto Litoral là même où se construit le nouveau centre pastoral communautaire de prévention Nuqanchik. Nous entrons maintenant dans la deuxième phase de construction de ce centre grâce à une promesse de don venue de la Fondation familiale d´Arfeuille. Dans les mois à venir, nous pourrons ainsi loger sur les lieux une famille en charge de surveiller et entretenir les locaux et nous aurons enfin à disposition des utilisateurs des nouveaux locaux, des sanitaires dignes de ce nom. Dans le même temps, nous travaillons avec une petite équipe à la rédaction des statuts de la Fondation Nuqanchik cherchant par-là à garantir l´avenir de cette institution.

Il nous faut également penser aux autres secteurs de ce grand territoire paroissial où se développent les activités des différentes commissions. Les solutions avancées aux problèmes de structures sont bien loin d´être satisfaisantes à l´heure actuelle. Nous avons travaillé ces dernières semaines à la rédaction d´un nouveau contrat d´utilisation de la maison paroissiale Natanael de Mineros San Juan qui nous lie plus étroitement dorénavant à la Société Saint Vincent de Paul et aux responsables du « Proyecto  Horizonte ». (http://www.ushpa-ushpa.com/espanol/ourorganization.php) Cette perspective de collaboration peut être un atout pastoral non négligeable dans l´avenir sur ce quartier.

Tout près de là, sur le nouveau quartier de Llave Mayu, là même où s´est construit en janvier une salle paroissiale, nous avons enfin obtenu la cession d´un terrain de 1500m2 sur lequel devrait s´élever sous peu la construction d´une maison pour une communauté de sœurs carmélitaines apostoliques de Vedruna (http://www.vedruna.org/index.asp) qui ont prévu de commencer à vivre parmi nous en février 2013. Les présentations ont été faites à la communauté des familles de ce quartier qui les attendent avec intérêt et j´ai pu personnellement à plusieurs reprises rencontrer et visiter les responsables de la Congrégation et de la communauté de formation. La nouvelle communauté devrait être composée de sœurs brésilienne, vénézuélienne et cubaine qui seront pour les unes étudiantes en formation et pour les autres au travail sur le secteur. Nous espérons, pour l´une d´entre elle professionnelle en informatique, pouvoir obtenir un travail sur le collège Saint Vincent de Paul et des démarches ont été faites en ce sens.

En ce mois d´août, nous avons accueilli Marie Savoye pour la deuxième année consécutive. Cette jeune étudiante lyonnaise en littérature vit ici tout sourire comme un poisson dans l´eau et a très vite sympathisé avec les responsables et membres des différentes commissions sociale et éducative auxquels elle apporte son soutien et savoir faire en matière d´éducation. Elle progresse très vite en espagnol et le parle maintenant couramment. J´ai revu également avec plaisir Jean Claude Seguin, prêtre du diocèse de La Rochelle venu passer quelques semaines en Bolivie. Nous avons vécu ensemble trois ans sur la maison du collège où je loge toujours depuis sept ans.

598-300x225 Cochabamba 599-300x225 Eglise catholique

Enfin nous venons de vivre une expérience intéressante avec quelques étudiants américains d´origine diverses (péruvienne, bolivienne, chinoise, coréenne, vietnamienne….) venus pour la troisième année consécutive offrir leur collaboration à la population de notre secteur et d´un autre sur Cochabamba. Cette année, j´ai pu avec eux mettre en place un projet d´aide à la construction et à la vie du centre Nuqanchik à moyen terme. Etudiants de la célèbre université d´Harvard, ils sont en train de fonder leur propre association « Refresh Bolivia »  http://www.refreshbolivia.org/) et espère bien par ce biais obtenir quelques sources de financement au bénéfice du centre dans les années à venir. L´an passé ils nous avaient construit 5 lettrines sur un quartier, cette année ils ont travaillé sur le chantier du nouveau centre Nuqanchik à creuser sur l´emplacement des futurs réservoirs d´eau.

Je ne pourrais terminer cette lettre mensuelle sans mentionner tout un aspect de mon travail pastoral qui a trait à la formation et à la sacramentalisation : préparation de mariages surtout ces dernières semaines et de nombreuses célébrations en tout genre qui sont chaque fois l´occasion d´une courte catéchèse et réflexion avec ceux qui m´invitent soit dans leur maison, soit à l´église, soit sur des nouveaux quartiers en plein air. Les trois dernières célébrations les plus marquantes auront été sans nul doute celle à domicile d´un jeune père de famille de 37 ans, trois enfants, atteint d´un cancer de l´estomac en phase terminale se nourrissant seulement de jus de fruits avec lequel nous avons célébré en famille les sacrements du pardon, des malades et de l´eucharistie. La deuxième célébration fut celle de l´accueil des sœurs de Vedruna sur le quartier où elles vont venir vivre, et la troisième fut celle de ce dimanche en plein air sur les lieux de construction d´une nouvelle urbanisation où les responsables prévoient d´accueillir et de construire des maisons pour mille familles. Il s´agit dans ce cas d´une petite association de commerçants de la ville qui cherchent à investir leurs profits avec la bénédiction de Dieu et l´intercession de la Vierge d´Urkupiña. Cela vaudrait la peine de détailler le contexte de cette célébration mais le temps me manque pour m´étendre davantage.

Je redis à chacun de vous en terminant ma communion fraternelle de prière et mes encouragements à l´occasion de la reprise pour ceux et celles qui ont pu prendre quelques congés.

 Dans l´attente de vos nouvelles, je souhaite à chacun et chacune une bonne rentrée et un bon mois de septembre.

Affectueusement

Jacques Delort

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT