JOURNAL D’UN PRÊTRE EN BOLIVIE (48)

Cochabamba  vendredi 27 avril 2012

 

Chers amis, chers parents,

 

A l´heure où je vous écris en cette matinée, les accès principaux à la ville de Cochabamba sont bloqués par des manifestants convoqués (au niveau national) par la Centrale Ouvrière Bolivienne. Ils ont prévu en milieu de journée de se rassembler en différents points  de la ville et dans le centre pour faire connaitre leur mécontentement et leurs revendications syndicales par corporations (enseignants, personnel médical de la fonction publique, ouvriers etc..). A l´approche du premier mai, il s´agit pour les dirigeants des différentes centrales syndicales de Bolivie de mobiliser leurs troupes pour obtenir du gouvernement des augmentations de salaire conséquentes bien supérieures à celles qui sont proposées par le Ministère de l´Economie et des Finances. Sont demandées également des réformes importantes dans les domaines de la santé et de l´éducation et une politique de service public digne de ce nom. Dans ce climat de conflits sociaux qui se durcissent, les responsables au pouvoir semblent avoir quelque peine à engager une politique de réformes qui prennent en compte les demandes de ces catégories sociales dont la qualité de vie et de travail est gravement menacée selon leurs dires. Pour l´instant chacun campe sur ses positions et dans un tel contexte les évêques de Bolivie, inquiétés par la détérioration du climat social, réunis ces jours-ci à Cochabamba, lancent ce matin un appel au calme, au dialogue et à la table des négociations.

 

A cette heure, nos amis castelroussins Nadine, Noëlle et Martin, accompagnés par quelques membres de la commission sociale paroissiale, sont partis faire un tour à la « Cancha » (marché populaire très connu de Cochabamba). Ils sont arrivés samedi soir pour un séjour de deux semaines et logent à la maison. Ils ont demandé durant leur séjour de pouvoir rencontrer les acteurs des différentes commissions paroissiales et les habitants des quartiers où s´organise au fil des années une vie ecclésiale sur les 6 centres d`activité pastorale que compte aujourd´hui la paroisse.

JOURNAL D'UN PRÊTRE EN BOLIVIE (48) dans B- JOURNAL D'UN PRETRE EN BOLIVIE 594-300x225

Avant d´en venir au partage des principaux évènements de ces dernières semaines, je voudrais brièvement faire état des résultats du premier tour des élections présidentielles en Bolivie:
349 votants sur 881 inscrits soit un taux d´abstention de plus de 60% ; 35% des voix à François Hollande, 25% à Nicolas Sarkozy, 13% à Jean Luc  Mélenchon et 11% à François Bayrou ; viennent ensuite à égalité Marine Le Pen et Eva Joly avec 7%. Il est également intéressant de noter les différences de résultats entre les deux bureaux de La Paz et de Santa Cruz aux deux extrémités ouest-est du pays. Dans la première ville, François Hollande arrive largement en tête avec près de 40% des suffrages et Nicolas Sarkozy recueille seulement un peu plus de 15% à égalité avec Jean Luc Mélenchon. Dans la seconde ville, Nicolas Sarkozy est largement en tête avec plus de 40% des suffrages contre un peu moins de 30% pour François Hollande et un peu plus de 10% à Marine Le Pen. J´ai voté pour ma part par procuration au bureau de La Paz ; ceux qui me connaissent savent bien pour qui !

Je voudrais maintenant évoquer 3 dimensions importantes de la vie pastorale de ces dernières semaines:

La première fait référence à la catéchèse et aux réunions de formation. En ce début d´année et avec, de plus, la préparation aux fêtes de Pâques, nous avons eu un grand nombre d´occasions de nous réunir avec des enfants, des jeunes et des adultes pour  découvrir, approfondir et célébrer quelques aspects de notre identité chrétienne et de notre vie baptismale personnelle et ecclésiale en relation au Christ Sauveur. Chacune de ces rencontres nous permet de prendre la mesure des défis pastoraux qui se présentent à notre Eglise sur ces nouveaux secteurs périurbains où s´édifient de nouvelles paroisses et où nous essayons de trouver les moyens adaptés et les réponses accordées à cette œuvre d´évangélisation. D´autre part, nous constatons dans bien des cas que l´Esprit de Dieu nous précède sur ces nouveaux terrains et dans  le cœur de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui répondent à nos invitations à faire un bout de route ensemble en Eglise. Parmi les rencontres les plus significatives, je noterai les propositions de formation faites aux nouveaux catéchistes et aux délégués de parents sur les différents secteurs paroissiaux, l´accompagnement des jeunes qui se préparent à la confirmation, les rencontres mensuelles réalisées avec leurs parents, la première rencontre animée par la commission sociale des parents d´enfants parrainés, et enfin tout le travail de prévention médicale qui s´est réalisé dernièrement grâce aux acteurs de la Fondation Saint Luc et aux responsables de notre petite commission médicale.

 584-300x225 Alto Litoral dans B- JOURNAL D'UN PRETRE EN BOLIVIE 590-300x185 Bolivie 579-300x225 Cochabamba 

La deuxième dimension importante de la vie pastorale de ces dernières semaines fait référence aux difficultés et épreuves vécues et partagés avec quelques-uns de nos proches : les problèmes de santé de notre dentiste Edelmira, le cancer en phase terminale du papa d´Oscar, mon compagnon prêtre, les difficultés de collaboration avec les dirigeants rencontrées dans la mise en œuvre des deux nouveaux projets de construction de Monte Olivos et Llave Mayu, les souffrances exprimées à l´occasion du sacrement du pardon par quelques enfants, jeunes et mamans victimes d´abandon ou de violence intra familiale et les difficultés pour les responsables de notre diocèse à prendre pastoralement en compte les nouvelles donnes de ce développement anarchique périurbain. Il est en outre une épreuve vécue par une jeune femme Elvia, dont quelques-uns d´entre vous m´ont entendu raconter son histoire il y a quelques années et dont je voudrais me faire l´écho pour que vous puissiez la porter elle et sa famille dans vos prières, son mari René s´étant pendu vendredi soir dans sa chambre. Elvia m´a appelé samedi matin pour aller célébrer dans sa famille ce départ tragique résultat d´une aventure extra conjugale malheureuse de René. Ceux d´entre vous qui se souviennent avoir acheté ou reçu en cadeau ces petits bracelets que fabriquait Elvia feront vite le rapprochement entre l´histoire de cette jeune fille rencontrée dans la rue et cette femme qu´elle était devenue le jour de son mariage avec René étudiant infirmier avec qui elle a eu ensuite un premier enfant et dont elle est enceinte depuis un mois et demie d´un nouveau après avoir adopté un second abandonné par son beau-frère. Quelle dramatique rupture pour celle qui jusque-là avait su surmonter tant d´épreuves familiales ! Je la confie une nouvelle fois à vos prières.

La troisième dimension importante de la vie pastorale de ces dernières semaines est celle des célébrations de la foi pascale que j´ai eu l´occasion d´animer, de présider et de partager, durant des baptêmes d´enfants, des célébrations eucharistiques sur la paroisse (anniversaire de collège, fête de quartier, célébrations de Carême et de la Semaine Sainte avec une plus forte assistance cette année), sur le doyenné (célébration d´action de grâce pour le retour dans son pays d´un ami prêtre missionnaire), et à la cathédrale (célébration anniversaire des 25 ans d´épiscopat de notre archevêque).

Il faudrait encore parler mais le temps me manque de quelques réunions, comme celles du conseil paroissial ou du doyenné, qui sont autant de moments forts de vie fraternelle en église au cours desquels chacun peut trouver l´occasion d´être conforté ou affermi dans sa foi.

Je ne peux conclure sans évoquer l´avancement des travaux du centre pastoral de prévention Nuqanchik de Alto Litoral dont le premier module devrait être inauguré sauf imprévu lors de la fête paroissiale du  dimanche 3 juin par notre archevêque.

589-300x225 Eglise catholique 587-300x225 Jacques Delort 592-300x225 Llave Mayu

Voilà pour l´essentiel en ce mois d´avril où nous passons progressivement à la saison sèche avec des jours plus courts, un soleil plus fort et des nuits plus fraiches.

En espérant que ces quelques lignes vous trouvent les uns et les autres en bonne forme et heureux de retrouver les beaux jours du printemps, je vous redis à chacun toute mon affection et mon amitié fraternelle.

A bientôt

Jacques Delort

Mots-clefs :, , , , , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT