JOURNAL D’UN PRÊTRE EN BOLIVIE (43)

Mercredi 27 juillet 2011 

Chers amis, chers parents, 

Nous voilà rendus à la fin juillet et ce courrier me précède puisque dans moins de trois  semaines, sauf imprévu, je serai sur le sol français. Je viens d´apprendre au téléphone par maman que le mois de juillet n´a pas été très beau pour vous. J´espère que ceux et celles qui étaient alors en congés en ont malgré tout profité pour se reposer et se détendre avant la reprise. Quant à ceux qui auront la chance de quelques jours de congés en août, je leur souhaite un temps de vacances agréables.

Nous sommes ici à la fin de la période du froid, les vacances d´hiver sont finies dans toutes les régions de la Bolivie et le temps encore sec et beau dans la journée va progressivement changer avec l´arrivée des premières rafales de vent et de la pluie.

Vous aurez la surprise de voir parmi les photos qui accompagnent comme chaque fois ce courrier que j´ai pu profiter de cette période d´hiver pour une ballade sympa au Tunari (5.200m environ) avec les responsables et les jeunes de la commission sociale. Vous pouvez imaginer l´émerveillement et la joie de ces jeunes qui pour la première fois voyaient et touchaient la neige !

533.jpg 532.jpg

Ces jours-ci, dans tout le pays se pressent de longues files d´attente aux portes des bureaux d´inscription sur les listes électorales pour ceux et celles qui n´ont encore jamais voté (beaucoup de jeunes) ou qui ont changé récemment de domicile. La campagne pour l´élection aux postes de magistrat va commencer ces jours-ci après une période de présélection de 115 d´entre eux par les autorités désignées à cet effet. C´est une première pour le pays mais aussi dans le monde entier que cette élection de leurs autorités judiciaires par les citoyens. Il faut dire que l´on dit de celles-ci qu´elles ont été jusque-là parmi les autorités les plus corrompues du pays avec celles de la police.

La ville de Cochabamba se prépare aux fêtes de la Vierge d´Urkupiña qui rassemble chaque année durant une quinzaine de jours à partir de la mi-août plusieurs centaines de milliers de pèlerins aux abords du sanctuaire de Quillacollo. Les autorités sont bien décidées cette année à faire appliquer ces nouveaux décrets qui restreignent ou interdisent la consommation d´alcool aux abords du sanctuaire. Il faut dire que chaque année ce problème d´une consommation excessive est le souci majeur des organisateurs qui doivent mobiliser les forces de l´ordre pour éviter toutes sortes de débordements et de violence engendrés par la vente de bière et de boissons alcoolisées.

Ces dernières semaines le travail pastoral sur le secteur paroissial n´a pas manqué et je vois s´approcher cette période de congés en France avec soulagement et l´espoir de pouvoir parmi vous « recharger les batteries ». J´ai heureusement la chance d´être en bonne santé et de vivre sous une latitude plutôt clémente, quand d´autres régions du globe souffrent tornades et raz de marée ou conflits armés de toutes sortes.

Comme secteur paroissial, nous sommes dans l´obligation de travailler de concert avec toutes les paroisses du diocèse qui ont adopté un plan pastoral diocésain de 10 ans visant à réorienter et à donner un nouvel élan à cette mission apostolique de l´Eglise Catholique en Amérique latine, et pour nous particulièrement dans le diocèse de Cochabamba. Comme nouvelle paroisse sur un secteur périurbain de grande ville, les défis sont à la mesure de ces profondes transformations que connaît la Bolivie avec ces déplacements importants de population à l´intérieur du pays et cette redéfinition d´une forme d´économie censée bénéficier à ceux qui jusque-là avaient été les exclus du développement. Pour notre part, nous travaillons dans des conditions matérielles qui demeurent précaires et qui ne nous facilitent pas la tâche pastorale de diffusion des valeurs évangéliques, de participation à la vie des communautés de quartier naissantes et d´invitation à vivre la communion entre agents pastoraux, représentants de la population locale et responsables paroissiaux. Nous sommes invités à vivre et à faire vivre en état de « mission permanente » tous ceux et celles qui ont été baptisés dans la foi catholique et souhaitent comme tels être reconnus comme membres à part entière de cette communauté de croyants à vocation universelle.

Cette nouvelle manière de concevoir la mission de notre Eglise catholique est aujourd´hui réaffirmée dans un contexte d´évolution de nos sociétés à l´échelle planétaire qui pose bien des questions.  En Bolivie comme ailleurs les gens sont tentés par la vie facile et le matérialisme pour les nouveaux riches et la nouvelle petite classe moyenne émergente, et pour les plus démunis et les plus pauvres qui sont la majorité, la vie au quotidien est une lutte constante pour obtenir ce à quoi ils ont droit en matière d´accès à une vie digne dans les domaines de la santé, de l´alimentation, du travail, de l´éducation et de la formation, du logement entre autre.

A notre petit niveau de territoire paroissial, nous essayons d´assurer à ceux et celles qui nous apportent leur collaboration comme à ceux qui sont demandeurs de différents services la possibilité de se sentir pleinement partie prenante de ce processus de transformation des mentalités et de participation active des baptisés à la vie citoyenne et ecclésiale.

Au cours de ces dernières semaines, nous avons pu proposer divers rencontres et réunions qui traduisent notre volonté d´un effort  constant de conscientisation de ceux auxquels nous sommes envoyés. Nous avons ainsi pu offrir par le biais du travail des différentes commissions paroissiales quelques ateliers de réflexion, d´échange et de formation et quelques services directs aux personnes en difficulté : deux ateliers d´information juridique et psychologique avec les mamans à partir des nouveaux droits et devoirs définis par la nouvelle Constitution, une attention médicale à l´occasion d´une matinée gratuite de soins avec la participation d´une équipe de l´hôpital voisin, des réunions de parents dans le cadre des activités proposées par les commissions éducative et sociale…

528.jpg 526.jpg 

Nous avons également proposé comme équipe d´animation il y a dix jours une rencontre-retraite de 24 heures à une trentaine de jeunes étudiants et professionnels des différentes commissions.

Ces derniers temps nous avons défini et mis en place un plan de formation des futurs représentants des familles de chacun de ces 5 secteurs qui composent aujourd´hui le territoire paroissial. Avec eux nous ambitionnons à partir de la prochaine assemblée paroissiale de la fin novembre initier une nouvelle dynamique de travail d´équipe au plus près de ceux et celles qui vivent sur ces nouveaux quartiers et qui n´ont pas encore eu la chance de recevoir dans leur vie un témoignage de vie ecclésiale fraternelle et solidaire.

Au cours de ces dernières semaines nous avons été également les bénéficiaires de quelques temps de réflexion et de rencontres au niveau des différentes instances de participation et de communion que sont le doyenné (5 paroisses) et le diocèse. C’est ainsi que ce samedi matin l´équipe d´animation de la paroisse était invitée à participer à un atelier de travail pastoral diocésain avec une centaine de participants venus d´autres paroisses.

Il y aurait encore bien d´autres aspects de cette vie pastorale paroissiale à commenter pour tout ce qui a trait à la formation de ces adultes, jeunes ou enfants qui se préparent à une étape de leur vie chrétienne ou souhaitent célébrer leur foi lors de rencontres à domicile ou des eucharisties dans les 3 églises du territoire paroissial. Avec la nouvelle église d´Uspha Uspha, nous pouvons maintenant vivre une présence et un service pastoral qui nous permet de rassembler des personnes qui jusque-là se rendaient en ville ou dans d´autres paroisses à proximité. Ce week-end très chargé en célébrations à l´occasion de la fête de Saint Jacques le Majeur entre autre nous a permis de vérifier l´importance de ces nouvelles structures ecclésiales lorsqu´elles répondent à une attente et une demande de la population à pouvoir se rassembler pour la prière commune, l´écoute et l´enseignement de la Parole et l´expression d´une joyeuse communion fraternelle partagée dans la foi reçue de la Tradition Apostolique.

Ces quelques commentaires de la vie pastorale de ces dernières semaines ne peuvent pas me faire oublier mon identité française qui m´a été notamment rappelée à l´occasion de la fête du 14 juillet. Elle fut célébrée au domicile du consul de France avec quelques amis franco boliviens au cours d´un déjeuner avec quiche lorraine et pizzas, vol au vent, fromage et vin dans une ambiance fraternelle marquée toutefois par la triste annonce de la mort des soldats français en Afghanistan. Durant ces semaines la communauté française s´est augmentée pour nous de la présence de quelques jeunes dont certains sont venus offrir leur service sur la paroisse : Sabine une toute jeune médecin parisienne, Lucie une jeune ingénieur chimiste de Toulouse et enfin Marie que j´héberge à la maison jusqu´à mon départ en congés, venue travailler avec les jeunes étudiants des différentes commissions paroissiales. Il y a eu aussi la visite éclair de Carlos et Véronique deux jeunes ingénieurs informaticiens qui font une virée de 6 mois à travers l´Amérique latine. Chez tous ces jeunes je suis frappé par ce désir de connaître des réalités humaines et culturelles qu´ils ne connaissaient jusque-là qu´à travers des récits, témoignages ou reportages. Je note aussi chez eux ce besoin de prendre de la distance par rapport à la société de leur propre pays qui parfois va jusqu´à leur imposer un modèle de vie qui ne leur correspond pas vraiment et ne leur permet pas de donner le meilleur d´eux-mêmes avec les talents qu´ils ont reçu. De ce point de vue, il est important que nous puissions comme paroisse offrir à ces jeunes la possibilité de vivre avec nous une expérience humaine et spirituelle enrichissante le temps de leur passage ou de leur séjour.

Il est temps de conclure pour vous souhaiter à chacun une bonne fin d´été avec l´espoir de revoir un certain nombre d´entre vous durant ces congés pour un temps de partage et d´échanges enrichissants.

A très bientôt 

Con afecto fraterno

Jacques Delort

Mots-clefs :, , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT