JOURNAL D’UN PRÊTRE EN BOLIVIE (41)

Cochabamba mardi 31 mai 2011

 

 

Chers amis, chers parents,

 

 

Je profite d´un petit moment de tranquillité (paralysie de la circulation aux différents points stratégiques de la ville due à une grève des taxis privés) pour me mettre à la rédaction de ce courrier mensuel. En ce dernier jour du mois de mai, nous sentons l´hiver tout proche avec des températures au lever qui ne dépassent pas les 5º. C´est un froid sec qui peu à peu s´installe pour laisser dans la journée les rayons du soleil réchauffer l´atmosphère et les maisons.

 

Vous l´aurez compris en regardant les photos du mois, l´activité principale de ces dernières semaines a tourné autour de la préparation du 4º anniversaire de la paroisse que nous avons célébré en ce dernier dimanche du mois de mai, anticipant de 2 jours la fête de la Visitation de ce mardi. A cette occasion, notre archevêque est venu bénir la nouvelle église et confirmer 15 jeunes et 5 adultes, et à partir de la mi-journée nous avons pu réaliser une fête populaire (kermesse) grâce à la collaboration des gens du quartier de Uspha Upsha et des différents groupes existants sur le territoire paroissial : catéchèse, ACE, soutien scolaire, enfants et jeunes de la commission sociale. Dans l´ensemble ce fût une fête réussie qui nous a donné dans la préparation bien du souci, l´architecte responsable du projet de construction de l´église n´ayant pu achever les travaux pour le jour de l´inauguration malgré les multiples promesses faites depuis des mois. Les efforts des différents responsables de commissions se sont unis durant ces semaines pour offrir à la population rassemblée ce dimanche à l´heure de la fête à travers leurs acteurs de tout âge une expression de leurs différents talents artistiques. Danses, théâtre, poésie, musique animèrent cette après-midi de kermesse dans une ambiance bon enfant orchestrée par le médecin directeur de l´hôpital de district, qui à la dernière minute, sut nous offrir le service d´une très bonne sono. La fête s´acheva à la lueur des lampadaires par le tirage de la tombola dont le premier prix était un ordinateur (celui de la paroisse que nous avions fait réviser et qu´il nous fallait changer).

 

Cette kermesse avait également pour objectif de nous permettre de rassembler les familles autour de ce projet de construction de la nouvelle paroisse qui va bien au-delà de la construction de cette nouvelle église. Nous avons besoin de la participation du plus grand nombre pour animer la vie de ces communautés naissantes de quartier comme pour assurer l´avenir économique de cette nouvelle paroisse. Nous ne sommes pas encore à l´heure du bilan provisoire et il est encore trop tôt pour pouvoir mesurer toutes les retombées de cette journée de fête populaire.

 

Dans la préparation, nous avons noté la difficulté à intéresser les personnes et institutions laïques ou ecclésiales à ce projet de faire vivre et se lever, à travers la création d´une nouvelle paroisse périurbaine, les habitants de ces quartiers populaires. Peu de paroisses urbaines du centre et du nord de Cochabamba nous ont apporté leur collaboration et bien peu d´entreprises ont accepté de prendre en compte les lettres de demande de soutien économique que nous leur avions adressé. Nous bénéficions pour autant dans cette « entreprise » de la bonne volonté et du dynamisme d´un grand nombre d´enfants,  jeunes et responsables adultes qui croient comme nous que l´heure est venue pour ces populations à la périphérie de la ville de se prendre en charge et de participer activement au développement et à l´amélioration de leurs conditions de vie. Nous essayons à notre niveau d´apporter notre aide à ce projet.

 

Comme équipe paroissiale, il nous faut dans l´immédiat poursuivre la route en cherchant à  réunir les fonds nécessaires à l´équipement de la nouvelle église de Uspha Uspha (bancs, sono, matériel liturgique, meubles…) sachant d´autre part que deux autres projets de construction nous attendent qui viennent d´être révisés et adoptés pour leur financement par la commission de projets de l´archevêché.

 

Je terminerai cette lettre mensuelle en mentionnant rapidement quelques-unes des activités de ce mois. Grâce à la présence d´Oscar et en collaboration avec les responsables de la catéchèse et de l´action sociale, nous avons pu relancer la participation des enfants et des jeunes à la vie de l´Action Catholique (MINKAS) et quelques veillées de prière ont pu être proposées en ce mois de Marie.

 

Ce mois de mai nous a également donné d´accompagner de plus près les 15 jeunes dans la préparation de leur confirmation au cours d´une retraite de weekend qui leur fut je crois profitable.

 

La commission catéchèse se fortifie au fil des semaines grâce à l´arrivée des 3 jeunes novices en cours de formation ; les premiers fruits de leur présence nous ont été offerts ce dimanche après-midi à travers les activités de théâtre notamment.

 

Au cours de ces dernières semaines se sont également réunis les prêtres du diocèse pour une première évaluation de leur travail pastoral et nous avons eu au plan du doyenné comme au plan paroissial l´occasion de partager ce qui fait la vie de nos communautés ecclésiales.

 

Les différentes commissions paroissiales ont su faire preuve de créativité durant le mois écoulé avec la proposition de différents ateliers pour enfants, adolescents et adultes (apprentissage de techniques d´animation de groupes, soutien apporté aux parents en difficulté pour qu´ils aient une meilleure estime d´eux-mêmes, histoires racontées aux enfants, ateliers d´initiation médicale aux premiers secours….).

 

Grâce à la sœur péruvienne Gregoria et aux acteurs de la commission sociale, le projet que nous avions de création d´achats solidaires pour les familles de Alto Miraflores a enfin vu le jour.

 

Enfin pour en terminer avec l´actualité de ce mois de mai, je mentionnerai la visite de trois jours de Jean Marie Hericher prêtre du diocèse de Rouen, délégué de la mission ouvrière et président de l´association laïque France Amérique latine et de Ernestine Ronai, présidente du Comité française de défense des femmes victimes de violences. Nous avons pu leur consacrer un peu de notre temps dans la visite des quartiers et de quelques personnes du territoire paroissial et partager avec eux cette expérience de terrain qui nous fait grandir avec le désir de développer nos liens et nos échanges avec la Bolivie.

 

La sœur coréenne Marco nous a quittés la larme à l´œil il y a 10 jours pour revenir dans son pays après près de 3 ans d´expérience pastorale sur nos quartiers. Le désir de revenir est fortement ancré en elle ; il lui faut pour l´instant se consacrer à un plan de formation à la vie religieuse au sein de sa congrégation.

 

De mon côté, je dois maintenant commencer à penser à mon prochain séjour parmi vous entre la mi-août et la mi-octobre. Je n´ai encore rien prévu ni planifier, je vous laisse tout d´abord le soin de me suggérer quelques rencontres pour ceux et celles qui attendent personnellement ou comme communautés ces retrouvailles pour un temps d´échanges et de partage amical approfondi. N´hésitez pas à m´écrire et à me faire des propositions, je verrai ensuite quelles possibilités mer sont offertes pour les réaliser tout au long de ces 8 semaines de séjour. Ma présence en Berry et sur le diocèse se confirme en septembre sans que je puisse dire encore à quelles dates, certainement en tout cas pour préparer la visite de deux jours de Mons. Tito Solari. Nous reparlerons de tout cela dans le prochain courrier de la fin juin.

 

En attendant je redis à chacun d´entre vous l´assurance de mon amitié, affection et prière fraternelle. Que cette fin d´année scolaire et le temps des vacances qui approchent puissent raviver vos forces dans l´attente de ces jours meilleurs que chacun espère à sa mesure.

 

A très bientôt de vos nouvelles

 

Un cariñoso y fraterno saludo

 

Jacques Delort

Mots-clefs :, , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT