JOURNAL D’UN PRÊTRE EN BOLIVIE (32)


Cochabamba lundi 9-08-2010 

 

Chers amis, chers parents, 

 

Après quelques semaines plus chargées qu´à l´accoutumé, le moment est venu de vous donner des nouvelles. Elles rempliront cette fois-ci trois pages au lieu de deux ! 

 

Nous sentons la fin de l´hiver approcher avec des nuits petit à petit plus chaudes et les jours qui allongent. Le temps est toujours aussi sec et de temps à autre le vent de l´après midi soulève de forts nuages de poussière de roche. Je trouve à ce sujet que la ville de Cochabamba est de plus en plus polluée à cette époque de sécheresse de l´année avec en plus un nuage constant de pollution automobile qui s´étale entre les montagnes et s´accroche à leurs flancs. Les affections respiratoires se multiplient pour ceux et celles qui n´ont pas la chance de prévenir ses maladies et pouvoir ensuite bien se soigner. Les vacances d´hiver ont du être prolongées d´une dizaine de jours à cause du froid persistant durant les nuits de juillet. Nous avons dans tout le pays la réapparition de cas de grippe AH1N1  dont 6 sur Cochabamba : rien de bien inquiétant toutefois. 

 

La vie politique du pays a été dominée ces derniers temps par les fêtes nationales du 6 août (185 ans d´Indépendance) célébrées dans les différentes régions. Celles-ci sont aujourd´hui en marche vers l´adoption d´un statut reconnu d´autonomie. Députés et sénateurs ont travaillé pour cela à l´adoption d´une loi cadre constitutionnelle appelée à permettre une meilleure cohésion entre les différentes acteurs sur le terrain à tous les niveaux d´exercice du pouvoir. (Département, provinces, municipalités, territoires indigènes….) Il y a eu quelques manifestations d´opposition à l´adoption de cette loi et le débat se poursuit entre les partisans d´un contrôle d´Etat et les tenants d´une autonomie régionale plus indépendante du pouvoir central. 

Les dernières interventions du chef de l´Etat sont pour affirmer sa détermination à engager l´armée dans la lutte contre les narco trafiquants qui sont présents maintenant dans d´autres régions que celle de l´Orient. 

On parle aussi beaucoup de la préparation aux fêtes du bicentenaire de l´indépendance de Cochabamba et bien sûr pour cette semaine du 15 août des fêtes de
la Vierge d´Urkupiña qui au dire des commentateurs devraient rassembler plusieurs centaines de milliers de pèlerins venus des quatre coins du pays et de ces autres pays où ont émigré les Boliviens. 

 

La vie de l´Eglise diocésaine et de notre secteur paroissial a été, comme vous le savez, marquée par la visite de la délégation du diocèse de Bourges conduite par Monseigneur Armand Maillard du 24 juillet au 2 août. Avant d´entrer dans le détail de ce séjour, je mentionne ici quelques uns des faits pastoraux de ces dernières semaines à mes yeux dignes d´intérêts : 

 

o       L´augmentation constante (tout est relatif !) du nombre d´adultes demandant à entrer dans une démarche de préparation à la vie chrétienne : baptême, eucharistie, pardon, confirmation, mariage. Depuis le début du mois de juillet je propose une préparation de groupe en 4 mois à 6 personnes à raison d´une rencontre par semaine. Un deuxième petit groupe démarre cette semaine dans les mêmes conditions. 

 

o       L´espérance de voir grandir sur un nouveau quartier « Monte Olivos » que nous visitons depuis deux ou trois mois une nouvelle communauté ecclésiale de familles venues des provinces limitrophes de Cochabamba et de la ville même. 2 petites équipes d´action catholique des enfants ont vu le jour, une célébration est proposée tous les 15 jours sur le stade de foot, une petite équipe de  caté est en train de naitre. Un terrain à construire a été proposé gratuitement par le propriétaire de bons nombres de lots. Deux pièces viennent d´être mises gracieusement à la disposition de la petite communauté et le responsable de la commission de projets de l´archevêché est venu voir ce qu´il en était profitant de la visite de nos amis du diocèse de Bourges. Il est prévu d´offrir à ces familles dans les prochaines semaines les services de la commission sociale.

 

 

o       A l´occasion de la visite de Mons. Armand  Maillard, nous avons pu célébrer durant son séjour la confirmation d´une quinzaine de jeunes qui s´étaient préparés durant un an ; c´est ainsi la troisième confirmation qui se célèbre depuis mon arrivée sur ce territoire au terme d´un parcours intéressant pour ces jeunes de 15 à 24 ans, lycéens, travailleurs ou étudiants pour deux ou trois d´entre eux. Malheureusement, nous n´avons pas encore la possibilité de leur offrir une référence de communauté ecclésiale adulte paroissiale qui puisse les aider et les accompagner sur ce chemin de l´apprentissage d´une foi chrétienne adulte. Nous y travaillons à travers quelques réunions de parents.

 

Confirmation

 

o       Les volontaires de la paroisse -pour la plupart étudiants- qui nous apportent leur collaboration au sein des différentes commissions étaient invités début juillet à un deuxième temps fort de réflexion ecclésiale animé par une des responsables diocésaines des activités pastorales annuelles du plan pastoral proposées à chaque paroisse mouvements et services d´église. De la cinquantaine de jeunes invités, une vingtaine d´entre eux participèrent dans un bon climat d´échanges. Ces temps nous permettent progressivement de construire entre les bénévoles des liens pastoraux qui portent ensuite leurs fruits dans le travail de terrain. 

 

 

o       Une bonne nouvelle nous est parvenue à la mi-juillet : celle de la deuxième subvention allemande, cette fois-ci d´Adveniat, qui va nous permettre de commencer les travaux de la construction de la chapelle du quartier d´Uspha Uspha. Du coup, nous nous sommes à nouveau réunis avec l´architecte et les membres de la commission « Pro Templo » pour programmer à réception des premiers fonds le début des travaux. Nous n´avons pas encore réunis la totalité des fonds nécessaires, il nous manque encore un peu plus de 10.000 $ pour la finition des travaux extérieurs et pour l´achat du mobilier à l´intérieur. Si vous connaissez de généreux donateurs ou quelque mécène en mal de bonnes œuvres, n´hésitez pas à faire passer le message en notre nom. Merci d´avance. Comme on dit populairement ici : « ¡que Dios se lo pague ! » 

 

493piedradefundaciondelacapillauspha.jpg

 

o       Une réunion semestrielle d´évaluation a eu lieu début juillet avec un bon nombre des étudiants en charge du soutien scolaire sur les trois quartiers que desserre l´association « Hermanos Mayores ». Grâce à l´engagement de ces jeunes universitaires, ce sont plus de 200 enfants qui reçoivent chaque semaine cette attention pédagogique et ce soutien  éducatif si nécessaire au développement de leurs facultés cognitives. Nous nous surprenons chaque année de voir que bon nombre de ces étudiants demandent à continuer ce travail bénévole au-delà de leur temps de stage normalement de six mois. Nous voyons grâce à eux et à leurs trois responsables Janeth, Edith et Esther, des enfants grandir en confiance, en application et en intérêt pour leur travail scolaire et ce dans une ambiance bon enfant et amicale.  Le professeur d´université responsable de ces stages étudiants a eu la bonne idée la semaine dernière de nous consacrer une matinée sur l´un des lieux de travail. Nous avons pu échanger avec bonheur avec quelqu´un de convaincu de l´intérêt de ces stages pédagogiques pour de futurs enseignants, les ayant lui-même pratiqué de longues années durant ces études au service des enfants des rues et autres. Un grand merci en passant à nos amis de Giltzarria au pays basque sans lesquels cette action des membres de « Hermanos Mayores »n´aurait pu se développer depuis trois ans.

 

32apoyoescolarpedropoveda30710017.jpg

 

o       Une dernière nouvelle d´importance enfin pour les membres de la commission médicale paroissiale : une convention de travail signée avec 3 partenaires de poids : l´hôpital de Arbieto, la municipalité du même nom et deux organisations territoriales de base (OTB). Cette convention porte sur la création à titre expérimentale de deux dispensaires (lieux d´attention médicale) sur deux quartiers de la paroisse Alto Litoral et Llave Mayu. Cela devrait nous permettre d ´offrir  aux familles les plus nécessiteuses de ce secteur le service de proximité qu´elles attendaient. Et comme une bonne nouvelle ne va jamais seule, j´ai eu la joie de recevoir ces dernières semaines une réponse positive d´Alberto, jeune médecin d´Oruro, auquel j´ai proposé il y a quelques temps de venir travailler avec nous. Du coup, je partage maintenant mon logement et ma table du collège Pedro Poveda avec lui en espérant qu´il puisse rester un peu plus longtemps avec nous que les deux médecins précédents. Aujourd´hui la commission médicale se sent un peu plus forte et en confiance pour affronter le défi de faire fonctionner sur trois quartiers une antenne médicale avec un médecin et une dentiste, une infirmière et un étudiant en physiothérapie et le soutien des membres de la commission sociale. Là encore, merci à ceux et celles d´entre vous qui pourraient économiquement entre autre se décider à leur apporter un soutien pour équiper ces trois antennes, et un grand merci en passant à Philippe qui nous a permis jusque là de faire fonctionner cette commission médicale par un don conséquent lors de mon dernier séjour. Quelle joie de pouvoir offrir à ces jeunes professionnels sans travail pour quelques uns la possibilité de nous rejoindre sur ces quartiers encore si mal desservis. En France nous commençons à manquer de personnel médical, ici les autorités disent qu´elles n´ont pas de quoi payer leurs professionnels. 

 

Je voudrais maintenant dans la dernière partie de cette lettre mensuelle vous évoquer la visite de la délégation épiscopale du diocèse de Bourges. Je crois tout d´abord qu´elle a réjoui le cœur de presque tous les participants (je dis presque pour la peine que j´ai eu à voir quitter le cercle de nos relations de bénévoles un couple de paroissiens qui n´a jamais pu accepter l´annulation d´une des visites de la délégation à cause d´un contre temps dans les correspondances de vols avec American Air Lines

Les 8 membres de la délégation attendus le vendredi 23 juillet en début d´après midi sont arrivés le samedi 24 à 8 heures. Nous aurions bien sûr aimés leur réserver dès leur arrivée à l´aéroport le meilleur des accueils comme nous l´avons fait pour d´autres amis. Tout avait été préparé pour cela depuis les danses folkloriques des enfants jusqu´à la réception à caractère officiel avec la présence de l´archevêque et celle du consul de France ! Le tort que nous avons eu  a été de ne pas prévoir la possibilité d´un incident de la sorte. La prochaine fois, nous donnerons à ceux et celles qui nous visitent la possibilité d´arriver en retard et de se reposer un peu avant d´entamer le programme des rencontres !!! 

 

Les jours suivants dès le samedi 24 à midi ont permis aux 8 membres de la délégation de vivre un ensemble de visites, rencontres et  découvertes qui font aujourd´hui d´eux les témoins privilégiés de l´action pastorale que mènent tant sur notre secteur paroissial « Maria del Camino » qu´au sein de quelques services diocésains et paroisses du rural ou de la ville bon nombre d´hommes et femmes de bonne volonté, laïcs, religieux, prêtres et évêques, au service de l´évangélisation du peuple de Dieu. 

 

Je ne peux pas bien sûr tout dire et tout raconter dans le cadre de cette lettre. Sachez seulement que cette visite et ce séjour avaient été préparés par plusieurs réunions et rencontres de travail à différents niveaux et qu´à l´heure de l´accueil, tous ou presque étaient au rendez-vous ! Les réunions et visites se sont toujours déroulées dans un bon esprit de partage fraternel et tous je crois étaient à la joie de pouvoir se connaître et échanger. Au fil des jours, nous avons senti progressivement se construire des liens d´amitié fraternelle dont nous espérons tous qu´ils puissent porter leurs fruits tant ici qu´au diocèse de Bourges. 

 

Sans entrer dans le détail du programme de ce séjour, vous dire que les trois premiers jours furent consacrés à des visites et des rencontres des communautés du secteur paroissial et à deux célébrations : Association Hermanos Mayores, Société Saint Vincent de Paul, équipes de catéchèse, communauté paroissiale du quartier d´Uspha, confirmation, eucharistie dominicale de

la Saint Jacques. Le mardi suivant 27 juillet nous rencontrions les responsables des principaux services diocésains à l´archevêché et les représentants de la presse locale, le mercredi et le vendredi nous visitions deux secteurs de paroisses rurales, le jeudi nous étions à nouveau sur le territoire paroissial pour une table ronde de présentation et de dialogue autour du projet de construction du centre pastoral de prévention « Tukuypac » et le dernier week-end nous étions pour les uns sur l´un des nouveaux quartiers de la paroisse et pour les autres à la découverte du marché de la ville, avant de nous retrouver à célébrer la messe dominicale sur une paroisse du nord de la ville non loin du lieu de villégiature de la délégation. Le séjour se conclut dans la soirée du dimanche par une petite aubade musicale, un repas et quelques danses du pays, le tout dans un climat d´amitié, de joie et d´émotion pour quelques uns à peine contenue ! 

 

518visitasdelegaciondelsbado24073.jpg

 

En terminant ce rapide commentaire, un grand merci à tous les acteurs boliviens, français, italiens et allemands de cette rencontre, ceux et celles qui l´ont imaginé, qui s´y sont engagés, qui l´ont permis et ont su y apporter leur propre contribution et disponibilité par un service généreux et désintéressé, et parfois tout à fait inattendu comme celui de monsieur Aimé Brun, consul de France à Cochabamba, présent en plusieurs occasions en ami et interprète. Un grand merci à tous nos 8 amis berrichons qui ont pris sur leurs congés pour venir nous visiter. A travers eux vont certainement se consolider ces liens d´amitié et ses possibilités d´échanges fraternels qui s´offrent aujourd´hui à nous tous de part et d´autre de l´Atlantique entre nos deux continents, nos deux pays, nos deux églises diocésaines. L´avenir de ce projet d´échanges appartient à chacun et chacune d´entre nous, à la mesure de notre engagement au service de cette Eglise Catholique dont nous aimons la figure lorsqu´elle sait vivre au service de la rencontre des cultures et de l´amitié entre des peuples. 

 

A bientôt d´autres nouvelles, bon mois d´août et bonne fin d´été à chacun et chacune. 

En union fraternelle de prière 

Jacques Delort 

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT