JOURNAL D’UN PRÊTRE EN BOLIVIE (27)

Cochabamba lundi 8 mars 2010 

Chers amis, chers parents, 

Un peu plus de 5 semaines ont passé depuis mon retour en Bolivie avec l´impression d´être revenu à Cochabamba depuis beaucoup plus longtemps. Il faut dire que les journées sont généralement bien remplies ! Il me faut en plus en permanence maintenir un effort d´adaptation à des réalités qui même si elles me sont devenues en partie familières depuis un peu plus de 4 ans n´en réclament pas moins une dépense d´énergie quotidienne liée à la distance culturelle existante. 

Passer de l´hiver à l´été en quelques heures d´avion fût fin janvier quelque peu difficile ; la fin du séjour en France m´avait valu une bonne crise de sinusite que j´ai fini par soigner en deux semaines ici. Pour autant, je n´ai pas encore réussi à me débarrasser du rhume lié à l´humidité ambiante certains jours, conséquence de brusques chutes de pluies et de températures certaines nuits. Pour tout dire au chapitre de la santé, il faudrait aussi évoquer les soins dentaires commencés en France et terminés ici grâce aux bons offices d´Edelmira notre collaboratrice paroissiale dentiste. 

Si, au chapitre des intempéries, la ville de Cochabamba n´a pas trop eu à souffrir des affres du phénomène del Niño comme chaque année à pareille époque, il n´en n’a pas été de même pour la partie rurale et amazonienne du Chapare du département. Les inondations ces dernières semaines ont provoqué de nombreux dégâts en bien des endroits, récoltes et habitations ont été fortement endommagées et bons nombre de troupeaux en d´autres parties du pays ont été décimés. Et ajouter à cela le Chili n´est pas si loin qui fait craindre au pays les conséquences d´un tremblement de terre qui a déjà fait des ravages non loin de Cochabamba à Alquile il y a quelques années. 

Mon retour en Bolivie a été marqué par un contexte politique de campagne électorale. La réélection sans grande surprise d´Evo Morales à la présidence de l´Etat Plurinationale de Bolivie en décembre dernier prépare aujourd´hui d´autres changements avec les élections à venir des nouveaux gouverneurs (anciens préfets), maires et conseillers. Je suis désormais inscrit sur les listes électorales et vais pouvoir pour la première fois exercer mon droit et devoir de citoyen à participer aux élections du dimanche de Pâques 4 avril. Les partis existants sont actuellement en campagne et leurs candidats s´affichent en tous lieux ou défilent en caravanes de voiture les fins de semaine à travers la ville et les quartiers. L´effervescence commence à gagner les programmes des chaînes de TV et ceux de la radio. Les thèmes les plus généralement débattus sur Cochabamba tournent autour de la lutte contre la corruption, de la criminalité et donc de la sécurité urbaine, du réaménagement urbain pour les quartiers du nord et du centre de la ville, de l´accès à l´eau potable, de la relocalisation du « botadero » et des démarches de régularisation de titres de propriétés pour les quartiers de la zone sud de la ville qui s´étendent très rapidement à la partie jusque là rurale. 

Nous avons connu la semaine dernière les conséquences d´un conflit national entre les autorités gouvernementales et les représentants  syndicaux des transports publiques interdépartementaux et urbains. La ville de Cochabamba a été l´une des plus touchées dans le pays par ce conflit qui nous a valu deux jours de ville morte sans possibilité de  circuler pour les usagers. 

Le travail pastoral depuis mon retour a été important. Avec la fin des vacances d´été se sont relancées les activités, et pour se faire un bon nombre de réunions de commissions ont été nécessaires avec la participation de ceux et celles qui nous apportent leur collaboration tout au long de l´année dans les domaines aussi divers que la catéchèse, la pastorale sacramentelle, le soutien scolaire, le travail social, la prévention médicale et depuis peu l´environnement.

reinicio apoyo escolar reinicio apoyo escolar Reinicio apoyo escolar

Au plan paroissial et diocésain, nous avons eu plusieurs rencontres importantes avec les différentes commissions pastorales pour permettre à leurs membres de vivre tout au long de l´année une dynamique de travail au service de la population avec laquelle nous travaillons à construire ce nouveau territoire paroissial. A l´occasion d´une assemblée paroissiale, nous avons pu ainsi le dernier dimanche de février programmer pour l´année un certain nombre de rendez vous et activités communes aux différentes commissions dans un esprit renouvelé de collaboration mutuelle tellement nécessaire sur ce territoire. 

Parmi les quelques nouvelles ou changements  de ce début d´année,  à signaler : 

o       l´embauche à mi-temps de Maribel, une jeune maman technicienne agronome de l´Ecole supérieure d´Agronomie, pour un travail de formation pédagogique auprès des familles sur les quartiers où  nous sommes présents. Elle loge depuis ce mois-ci avec son enfant sur la maison paroissiale de Mineros San Juan.  o       l´arrivée d´un nouveau médecin bolivien Gregorio et de Salecia, une infirmière coréenne bénévole pour renouveler la commission médicale.après le départ de la docteur Isabel. o       L´association de soutien scolaire « Hermanos Mayores » a renouvelé la composition de son bureau et cherche actuellement un nouveau coordinateur de quartier et de nouveaux étudiants spécialisés en sciences de l´éducation et en pédagogie pour répondre à une demande croissante d´enfants en âge de scolarité. Sur le quartier d´Alto Miraflores, nous sommes à la recherche de nouveaux locaux à louer en attendant la construction du centre dont nous rêvons, pour faire face à l´accroissement de la demande et permettre un meilleur travail des responsables. Cette année sur ce lieu, la moitié des enfants sont nouveaux et les inscriptions ont dépassé les 150 pour un nombre réduit de moitié de volontaires étudiants. 

o       La commission sociale est appelée à étendre le rayon de son travail à d´autres quartiers et pour cela bénéficiera cette année de fonds propres pour permettre à sa responsable Eli Antezana, qui se prépare à venir en France à la fin août avec deux de ses adjointes étudiantes, de mieux gérer la situation et le suivi des familles en difficultés. o       La commission catéchèse est appelée aussi à étendre son action à d´autres lieux à la demande des parents. Les parents d´une école publique de quartier nous ont demandé pour une quarantaine de leurs enfants des cours de catéchèse et une préparation aux sacrements de la foi. Pour l´heure, nous nous préparons à vivre trois célébrations de première communions les deux prochains dimanches pour  une cinquantaine d´enfants de trois quartiers. Deux autres célébrations sont à venir. 

o       La commission « pro templo » en charge du suivi du projet de construction de la future chapelle du quartier de Uspha Uspha a eu la joie de recevoir la bonne nouvelle d´une première partie des fonds qui lui sont destinés en provenance du diocèse allemand de Rottenburg. Il y a maintenant pour les habitants du quartier l´espérance prochaine de voir leur désir de construire se concrétiser avec l´obtention dans les prochains mois des fonds manquants encore au budget. 

Au chapitre de la vie de l´Eglise diocésaine, j´ai pu rencontrer à mon retour l´archevêque et le vicaire général avec lesquels nous commençons à réfléchir au programme du séjour de la délégation épiscopale du diocèse de Bourges fin juillet. Nous avons également vécu plusieurs rencontres et célébrations liées au lancement de la Mission Permanente et de la mise en œuvre du  nouveau Plan Pastoral 2010-2020. Nous nous retrouvons enfin en doyenné cette semaine. J´étais également présent à l´ordination de trois jeunes prêtres diocésains boliviens il y a quinze jours à la cathédrale. 

Je terminerai cette lettre mensuelle par quelques brèves :  o       Liliana notre jeune étudiante ingénieur, catéchiste et comptable paroissiale vient de vivre sa quatrième séance de chimio et attend pour la fin de ce mois l´opération de sa hanche. Nous espérons tous bien sûr la fin heureuse d´un traitement qui dure pour elle depuis le mois de septembre et l´oblige à demeurer alitée depuis lors. Les frais de traitement ont d´autre part obligé sa famille adoptive à s´endetter jusque là d´au moins 13000 dollars avec l´espoir de pouvoir vendre dans les prochains mois quelques terrains pour rembourser les emprunts. Pour l´heure, le moral se maintient pour elle, ses proches et ses amis qui attendent  la fin heureuse du traitement et de l´opération. 

o       Adolfo, notre catéchiste étudiant infirmier et chauffeur de taxi, est aujourd´hui l´heureux papa d´un petit garçon de quelques jours, dont la maman Feli a pu accoucher dans de bonnes conditions après seulement un peu plus de 24h passées au centre de soins. Ces jeunes femmes boliviennes sont surprenantes de vitalité et de capacité de récupération après leur accouchement. Il faut dire que Feli a de qui tenir elle qui est la 9e d´une famille de 11 enfants !  Vous noterez au passage sur la photo la façon d´emmailloter l´enfant à la naissance après l´avoir lavé à son arrivée à la maison.

Adolfo, Feli y el bebe

o       Lizet et Wilner proches collaborateurs depuis plusieurs années, nous ont invité à fêter le premier anniversaire de leur fille et à cette occasion j´ai pu mesurer combien certaines traditions comme celle du « corte de pelo » favorisent et entretiennent les liens d´amitié. o       .Et pour terminer vous trouverez parmi les photos quelques clichés de l´anniversaire d´une jeune fille de 15 ans que j´ai baptisé l´an passé. On se serait presque cru à un mariage ou à un défilé de mannequins à certains moments. Je n´ai pas pu rester pour le diner tellement la préparation et les présentations ont trainé en longueur. Arrivé vers 17h pour une bénédiction de l´heureuse élue, de ses invités et de la maison, je suis reparti après 22h00 au moment même où les premiers plats commençaient à arriver sur les tables. 

J´espère que ce premier courrier de l´année vous trouvera chacun et chacune en bonne forme et heureux de voir enfin arriver le printemps. Ici c´est la fin de la saison des pluies et la période du « durazno ». Il fait toujours entre 22º et 27º les après midi lorsque le soleil est au rendez vous. 

En attendant d´autres nouvelles à échanger, bonne préparation aux fêtes de Pâques 

Fraternellement  Jacques DELORT 

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT