JOURNAL D’UN PRÊTRE EN BOLIVIE (17)

Lundi 08-12-2008 

  

 Chers amis, chers parents, 

  

Un peu plus d´un mois a passé depuis le dernier courrier. Nous venons d´entrer dans le temps liturgique de l´Avent et de la préparation immédiate aux fêtes de la Nativité et de fin d´année. 

Je fête d´autre part ce jour mes 17 ans d´ordination sacerdotale. J´ai une pensée reconnaissante pour les membres de la famille, les amis de la paroisse de La Guerche, des diocèses de Tulle et de Bourges et pour tous deux et celles qui m´ont aidé à préparer cette étape et sont venus la célébrer à la frontière des terres berrichonnes et nivernaises. Ce jour-là, le temps était à l´hiver et certains me confièrent ensuite qu´ils avaient eu très froid !!! 

Nous sommes ici en terre bolivienne dans un  contexte bien différent. Pour ne parler que des conditions atmosphériques, les jours ont rallongé depuis quelques semaines, le temps est plus humide, les nuits plus chaudes.  C´est aussi la fin de l´année scolaire et le temps des examens pour les étudiants; certains sont déjà en vacances, d´autres y seront un peu avant Noël.  

Si à la radio ou à la télé et dans le centre ville, l´approche de Noël se signale par des publicités ou des vitrines de cadeaux et décorations, nous sommes loin de connaître le faste ostentatoire, les illuminations et les appels frénétiques à la consommation de mise en France à cette période. On parle ici moins de réveillon que de congés d´été, de vacances à la neige que d´aller travailler en famille dans le Chapare pour la récolte de la coca ou de retourner au village natal dans l´Altiplano ou autre province rurale pour le travail de la terre.  

C´est aussi en pastorale l´heure des réunions d´évaluation et des bilans, des baptêmes et des premières communions, des célébrations de la réconciliation et des mariages. 

 primerascomunionesmr071208025.jpgasambleaparroquial221108030.jpgmatrimonioelsajorge06120800516.jpg

 

 

Ce mois-ci aura été marqué par quelques évènements particuliers. Je les énumère en suivant: 

  

ü    Ce fût la fin du séjour à la maison après deux mois de vie commune de Delphine et Jacques. Jacques a rejoint ces jours-ci le diocèse de Potosi oú commence sa mission apostolique de prêtre diocésain Fidei Donum pour six ans. Delphine a pris un appartement tout près de la maison au dessus de la bibliothèque des amies thérésiennes et a commencé son travail de volontaire coopérante à la maison du migrant. L´un et l´autre ont je crois bien profité de ces deux mois á Cochabamba pour s´initier notament à la langue et à la vie bolivienne. Je vous invite par curiosité comme dans le précédent courrier à visiter le blog de Jacques Chenal  pour vous faire une idée de ce que furent ses deux premiers mois de séjour. 

 

 ü      Au même moment, nous est revenu d´Espagne, Gualberto le coordinateur du service diocésain de la pastorale des migrants. C´était son premier séjour en Europe pour un travail d´évaluation concluant un projet financé par le gouvernement des Iles Baléares durant 3 ans et pour une visite à sa femme là bas depuis deux ans. 

  

ü      Nous avons ce mois de novembre inauguré sur le quartier de Alto Miraflores, un des plus pauvres de la paroisse, une permanence médicale grâce à la collaboration d´une petite équipe d´un centre de soins voisin. Il nous a fallu d´abord équiper sommairement une petite pièce avec meubles de première nécessité et lit brancard  pour ensuite faire un travail d´information auprès de la population. Très vite ont pu être donnés les premiers soins, les premières vaccinations et réalisées les premières visites aux familles les plus en difficultés. Nous avons durant ces semaines réalisé 3 hospitalisations et connu la mort du premier bébé trouvé dénutri. J´ai accompagné à plusieurs reprises comme chauffeur la petite équipe de bénévoles et le médecin qui nous collaborent; je suis le seul à disposer d´une voiture. Cette fin de semaine  est sortie de l´hôpital la jeune maman de 29 ans que l´on a sauvé de la mort il y a deux mois. Elle va pouvoir rentrer chez elle encore très affaiblie mais tirée d´affaire nous l´espérons. Son hospitalisation nous a coûté une petite fortune malgré l´effort consenti par le service social de l´hopital. Le droit à la santé n´est pas encore un droit reconnu pour les plus pauvres en Bolivie et beaucoup meurent sans avoir jamais pu revendiquer dans leur courte vie ce droit.

Alto Miraflores

ü      Il y a tout juste une semaine, toujours avec la perspective d´équiper ce petit centre de soins, je suis allé avec deux volontaires et la soeur responsable du service diocésain de la santé chercher à Misque, à environ 4 heures de route de Cochabamba, un cabinet dentaire offert gratuitement par une volontaire de la Croix Rouge italienne qui n´en avait pas utilité sur place. Nous espérons pouvoir le mettre en service dans les prochains mois si les conditions d´installation et l´état du matériel après  révision nous le permettent. Nous ne pourrons dans un premier temps que faire un travail de prévention sur ce nouveau quartier qui ne dispose pas encore de l´énergie électrique suffisante et de l´adduction d´eau. La population bénéficiera des services d´un odontologue du centre voisin. Il nous faudra trouver ensuite des ressources pour l´achat du matériel de soins si l´on veut que les gens puissent à moindre coût bénéficier de ces travaux dentaires.

 

paraelconsultoriodental021208002.jpg

 J´ai été invité ce mois de novembre à rencontrer les membres d´une petite commission épiscopale qui se préoccupe de donner à ce nouveau territoire sur lequel je travaille son statut canonique de nouvelle paroisse. Nous devons à ce titre travailler à la rédaction du rapport pastoral et économique 2008, fournir le plan et les limites de ces 29 associations de quartiers qui le composent et chercher un terrain communal sur lequel pourrait être construit le prochain centre paroissial avec son église.  Dans le même temps, nous nous sommes réunis sur un des quartiers pour commencer à travailler avec deux architectes et quelques représentants de la population à la présentation d´un projet de construction de chapelle pour l´année 2009. 

  

ü      Je terminerai enfin en évoquant la rencontre nationale de quelques pradosiens et amis de la famille spirituelle du Prado réunis à l´occasion de la visite à Cochabamba du nouveau délégué brésilien de l´équipe du conseil international. Espérons que ce premier contact donne lieu à d´autres rencontres au plan national et diocésain. 

  

 Voilà pour l´essentiel. Il y aurait bien sûr bien d´autres choses et aspects de la vie quotidienne et de l´actualité à commenter vous vous en doutez. Je tâcherai de le faire plus en détails dans le prochain courrier, celui de 2009. 

  

En attendant, je vous souhaite à chacun la joie d´une fin d´année marquée par ces fêtes de la Nativité au goût bien particulier des frimas et des premières chutes de neiges, des rencontres familiales et des concerts de Nouvel An pour la Paix dans le monde, des flambées dans la cheminée et des distributions de cadeaux, des célébrations religieuses et des repas plus copieux que de coutumes et généralement bien arrosés! Attention quand même aux abus d´alcool et de chocolats en cette période!!!  

Et pour ceux qui pourront en profiter pour s´échapper quelques jours en vacances, je vous invite à faire droit à ces balades familiales ou entre amis en campagne, en montagne ou en forêt, au soleil de ces après midi qui vous mettent les joues en feu et vous gèlent le bout du nez et les doigts de pied au jour des plus grands froids.  

Je penserai bien à vous en ces moments-là fenêtres ouvertes et chemise légère ou polo à manches courtes tâchant de me protéger de ce soleil andin qui vous brûle parfois sans prévenir. 

  

A très bientôt dans l´attente de vos nouvelles, vous espérant chacun et chacune en bonne forme 

  

Un cariño y fraterno saludo. 

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT